10% di sconto su oltre 60.000 monete, medaglie, jetons e banconote
+ Filtri
Nuova Ricerca
Filtri
Disponibile Parole esatte Solo nel titolo
e-shopCaricamento...
QualitàCaricamento...
PrezzoCaricamento...

bpv_659112 - ELIOGABALO Tétradrachme syro-phénicien

ELIOGABALO Tétradrachme syro-phénicien q.SPL
90.00  €
-10%
Prix promo : 81.00 €
Quantità
Aggiungi al carrelloAggiungi al carrello
Tipo : Tétradrachme syro-phénicien
Data: 218-220
Nome della officina / città: Antioche, Syrie, Séleucie et Piérie
Metallo : billone
Diametro : 25,00 mm
Asse di coniazione : 11 h.
Peso : 13,21 g.
Grado di rarità : R2
Commenti sullo stato di conservazione:
Monnaie frappée sur un flan court, une partie de la légende est illisible car hors champ. Monnaie avec de jolis détails. Patine grise
N° nelle opere di riferimento :

Diritto


Descrittivo diritto : Elagabal tête laurée à droite, les rubans de la couronne de lauriers flottant derrière la tête, un reste de draperie devant et derrière le buste.
Legenda diritto : AUT K M A ... ANTwNEINOS SEB.
Traduzione diritto : Empereur César Marc Aurèle Antonin Auguste.

Rovescio


Descrittivo rovescio : Aigle aux ailes en ovales verticaux debout à droite sur une ligne de terre, les ailes déployées, la tête et queue à gauche, tenant une couronne feuillée de laurier dans son bec, une étoile à huit rais entre les pattes.
Legenda rovescio : DHMARC EX UPATOSTOB / .D. - .E..
Traduzione rovescio : (Puissance tribunitienne, consul pour la deuxième fois).

Commento


Les graveurs de revers variés classés entre le Prieur 273 et le 278 essayent de montrer la variété des graveurs de revers pour Elagabal. En ce qui concerne le Prieur 276, il semble d’un graveur unique pour le revers, qui pourrait rappeler certains revers d’Arados sous Caracalla. Ces graveurs ont manifestement réalisé quelques coins de revers, un seul parfois, comme le Prieur 274, alors que le droit est d’un graveur connu.
Les exemplaires de cette série sont conformes à l’idée d’un regroupement des graveurs à Antioche : plusieurs coins de droit se retrouvent avec d’autres graveurs de revers. On peut donc penser que tous ces graveurs travaillaient dans le même atelier, sauf, bien entendu, si l’on arrive un jour à prouver que les coins de droit voyageaient. De tels coins voyageurs ont été repérés dans la région pour des bronzes à cette période : là encore, une analyse des liaisons de coins serait essentielle à la compréhension du monnayage.
Les émissions d’Elagabal se classent par référence à leur graveur de revers, quand celui-ci peut être rapproché d’une émission précédente identifiée pour une ville, par le style plus généralement quand ce n’est pas le cas. On trouve une trentaine de graveurs de revers et moins d’une dizaine de graveurs de droit.
La question de savoir si les ateliers de Caracalla, encore en production sous Macrin, furent conservés ou si tous les graveurs furent regroupés à Antioche n’est pas tranchée, faute d’une analyse des liaisons de coins. On pense néanmoins que ce fut le cas, ne serait-ce que par la présence systématique du Delta Eta dans le champ du revers.
Tous les tétradrachmes officiels d’Elagabal portent la date du deuxième consulat, le hiatus entre Caracalla et le nouvel empereur étant considéré comme le premier consulat de celui-ci. À en juger par certaines émissions, les frappes se terminent certainement, dans une dégénerescence complète de l’aloi et du style, vers 220, en tous cas avant le troisième consulat.
On note que les sigma sont gravés en C.
Dans la base TSP maintenue par Michel Prieur, sept exemplaires sont maintenant répertoriés.

Cronistoria


Eliogabalo

(16/05/218-12/03/222) Marcus Aurelius Antoninus

Eliogabalo fu proclamato imperatore il 16 maggio 218, solo agosto fino alla fine di giugno o all'inizio di luglio, lasciando la Siria per raggiungere Roma. Eliogabalo si ferma a Nicomedia, ha trascorso l'inverno e si ammala. E 'in questa città che prende il suo secondo consolato. Non Eliogabalo arrivano a Roma in luglio o settembre 219, portando la pietra nera di culto per installare nel suo capitale. Non ha mai tornato in Siria assassinato subito dopo una turpitudine regno senza precedenti e disturbi.

cgb.fr uses cookies to guarantee a better user experience and to carry out statistics of visits.
To remove the banner, you must accept or refuse their use by clicking on the corresponding buttons.

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com